Immobilier en Espagne, les pièges à éviter

Vous déménager bientôt sur la côte hispanique et vous souhaitez acquérir un bien immobilier au plus vite ? Ne vous précipitez pas ! Vous risqueriez de regretter votre achat si vous ne prenez pas les précautions nécessaires. Préparez votre arrivée avec patience, il vaut mieux s’y prendre à l’avance pour ne pas avoir de mauvaise surprise. N’oubliez pas que l’achat d’une maison est un véritable investissement et qu’il ne faut pas prendre ça à la légère !

 

Des visites récurrentes

Vous pensez peut-être qu’une seule visite vous suffira, que vous aurez un coup de cœur et que vous trouverez ainsi le logement de vos rêves. Détrompez-vous, l’immobilier est bien plus complexe que ce que vous pourriez croire.

La première visite ne sert qu’à se rendre compte de l’ensemble du bien immobilier et de poser les questions générales. Pour autant, vous ne parviendrez pas à repérer immédiatement les vices du logement. N’hésitez donc pas à demander plusieurs visites même si le bien a été récemment construit.

De même, vous êtes en droit de demander les pièces justificatives concernant le chauffage, le plomb et l’amiante. En ce qui concerne le règlement de copropriété, le vendeur ne vous donnera sûrement pas les charges liées à l’entretien du chauffage, des canalisations, des espaces communs, etc. souvent par manque de franchise. Alors qu’il espère que vous ne demanderez pas à les vérifier, vous êtes en droit de les analyser vous-mêmes alors ne tombez pas dans le piège et passer les documents au peigne fin !

 

Vérifier avant d’acheter

Ne signez et ne payez rien avant d’avoir demandé un avis juridique dans une langue que vous maîtrisez parfaitement. Des subtilités de la langue espagnole peuvent vous échapper alors qu’elles sont primordiales dans la compréhension du document. Pour cela, il vous suffira de faire appel à un professionnel qui a de l’expérience dans le droit immobilier espagnol.

Une chose importante à connaître lorsque vous acheter un bien immobilier en Espagne est que toutes les dettes liées à la propriété restent dans tous les cas liés à la propriété. C’est-à-dire que le nouvel acheteur va devoir payer les dettes restantes. Si vous ne souhaitez pas ajouter ces dettes à votre investissement, vérifiez auprès du notaire qu’il n’en existe plus pour ce bien immobilier.

Enfin, faites attention aux arnaques de personnes qui se font passer pour les propriétaires d’un bien auquel ils ont simplement accès. Avant de verser de l’argent à qui que ce soit, renseignez-vous sur la personne et vérifiez sa solvabilité.

Comments are closed.